Tosya Renaissance

Le monde Tosya, au cours de la troisième Ère, ving-cinq ans après la montée en puissance du Roi de Dinak, Dan Azyrith, le traitre d'Alsaria.
 

Partagez | 

Il faut bien partir un jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Thalys Answald
Mercenaire



Mercenaire


Messages : 45
Date d'inscription : 16/08/2010

Feuille de personnage
Age : 46 (= 27 ans humains)
Métier / rang social : Dominante / Soigneur-Apothicaire
Armes ou accessoires:

MessageSujet: Il faut bien partir un jour   Mer 17 Aoû - 13:16

[Suite "future" de Et elle avait frôlé la mort parce que je veux RP donc excusez le retard chronologique de quelques jours]


Il était temps de quitter la vieille demeure qui servait à sa retraite silencieuse. Thalys avait trop attendu mais elle avait pris soin d’informer des Mercenaires entrainés à aller voir du côté de Dinak, là où elle avait trouvé de maigres informations avant de se retrouver presque mourrante, ainsi qu’à Ellandy où elle avait dépêché quelques éclaireurs et espions.

Maximus attendait sagement à l’extérieur de la clairière, à l’orée du bois, et broutait sagement le foin que Thalys avait laissé à son attention. Il entendit un sifflement strident, celui de cet aigle qui voletait toujours en cercle autour de la bâtisse, et galopa en direction de la maison.

L’apothicaire l’attela, elle était encore quelque peu fébrile et ne tiendrait ni épée ni lance avant trois bonnes semaines, encore. Elle était vulnérable et il lui fallait partir au repaire au plus vite afin de réorganiser les Mercenaires résidents encore là-bas, ceux qui étaient certainement revenus de mission, effectuer les tâches quotidiennes qui lui incombaient, malheureusement.
Et avec l’absence de Key qui était parti peu de temps après elle à Dénaros, le repaire devait être un beau bordel sans ses Dominants.

Thalys soupira et secoua la tête, contrariée. En ces temps de crise il allait falloir désigner un troisième Dominant, Aisleen ne voudrait certainement pas retourner à ces ingrates obligations, Calim était mort, personne n’était réellement capable d’assumer le poids de cette responsabilité. C’était un problème conséquent.

Elle enfourcha la selle et repartit en direction de ce passage secret étouffant et noir, armée d’une torche.

Il faisait nuit.


[Suite : L'intrus ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Il faut bien partir un jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tosya Renaissance :: { Lac Balassy } :: Les rivages :: Côté Alsarien-
Sauter vers:  


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit