Tosya Renaissance

Le monde Tosya, au cours de la troisième Ère, ving-cinq ans après la montée en puissance du Roi de Dinak, Dan Azyrith, le traitre d'Alsaria.
 

Partagez | 

Eileen Karnesta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Eileen Karnesta






Messages : 1
Date d'inscription : 29/08/2011


MessageSujet: Eileen Karnesta   Mar 30 Aoû - 18:42

EILEEN KARNESTA



I - Identité

Nom : Karnesta
Prénom : Eileen
Sexe : Femme
Age : 21 ans
Origine : Alsaria
Métier/rang social : Noble

II - Le personnage


Bonus récapitulatif :

Peau : Marmoréenne
Cheveux : Jais, raides, très longs.
Yeux : Bleu très pâle - Gris
Taille : 1,77 m
Morphologie : Grande et assez mince, avec toutefois quelques rondeurs. Elle n'est pas maigre (elle mange trop pour cela).


Physique :
Issue d'un délicat métissage entre la sensualité humaine et la grâce elfique, Eileen tient des caractères physiques de ses parents, Thalys, et Alderic.
Elle a emprunté à l'humanité de cette femme ses lèvres charnues, son visage et les courbes de son corps, tandis que deux billes glacées aux teintes profondes percent un visage diaphane et fragile, au nez fin.
Grande et élancée, elle cultive une élégance rare, ses longs doigts clairs semblent se mouvoir avec une indolence préméditée à la naissance de sa gorge lorsqu'elle sait sa proie conquise.
De très longs cheveux aussi sombres que le jais encadrent ces traits que l'on devine elfiques, glissent sur ses épaules et pleuvent jusqu'au bas de ses reins.

Équipement :
Eileen demande s'il s'agit d'une plaisanterie ?

Caractère :
Élevée dans la noblesse, elle a appris à user de son regard et de son sourire bien plus que de sa langue afin de se faire comprendre. Elle est ce que chaque homme rêverait de posséder, pourtant bien heureux sont ceux qui se rendent compte qu'ils sont sous son emprise, et jamais l'inverse.
Éduquée par Aisleen, Eileen a été élevée en femme de cour. La délicatesse de son vocable et de ses conversations, soutenues par un timbre de voix légèrement grave, font d'elle un orateur très apprécié lorsqu'elle daigne faire part de son avis ou de ses expériences. Elle parle doucement, prudemment, sa voix est teintée de miel et de la chaleur de l'été.

Méfiez-vous, elle vous a déjà conquis, peut être est-il encore temps de vous échapper !

De très bonne compagnie, elle aura l'oreille attentive et le sourire aisé. À l'image des chats, elle préfèrera bien vite se sauver.

Certains de ses anciens amants ont tenté de savoir ce qui se cachait sous cette surface lisse, et ont malencontreusement glissé. Eileen leur dira elle-même qu'il n'y a rien à savoir, qu'il n'y a que de la vie dont il faut se délecter, chercher à se comprendre reviendrait bien vite à se détester. Car Eileen est à l'image un lac placide, la façon dont évolue l'eau de cette étendue d'azur cache bien des mystères qui ne seront point révélés.
Elle offre la fraicheur et la surface de son être, et ne voit ainsi aucune utilité à ce que l'on veuille en sonder les abysses.

Eileen aime juste la vie telle qu'elle est.

Mystérieuse, elle s'est créée à l'image de la mère dont elle ne sait rien. Les seules explications évasives d'Aisleen la résument à un personnage important qui ne peut se manifester autrement qu'en lui faisant parvenir régulièrement des présents.
Sensuelle et séductrice, elle s'est créée à l'image de son père, et de ce mauvais dragueur qu'est son "oncle" Aëlingen au phrasé pourtant quasi-parfait.
Autoritaire et volontaire, elle s'est créée à l'image d'Aisleen, dont elle parlera sûrement un peu plus tard.

Loin du monde, un peu ici mais surtout ailleurs...

Talents :
Eileen vous regarde et vous fait un léger signe de la main afin de vous inviter à la rejoindre, n'ayez crainte, elle ne va pas vous dévorer.

Des talents, cette jeune fille vous dira avec la plus sincère humilité que les siens sont bien modestes, comprenez qu'avec ceux qui l'entourent, il y a peu de place pour l'égo.
Ses mouvements raffinés laissent percevoir ses aptitudes à la danse, son regard empreint de malice et de mystère, lui, vous témoigne de son intelligence et de son éducation nobiliaire. Peu douée pour la couture pour laquelle elle ne voue qu'un ennui profond, elle a fait ses armes dans les écuries où elle est plus à l'aise, bien qu'elle exècre le port du pantalon et l'odeur du crottin.
Eileen ne parle pas aux animaux, cependant ils semblent se comprendre mutuellement, et les faucons, les chevaux, les chiens comme les chats lui sont d'une compagnie des plus précieuses.
Elle ne sait pas se battre, et refuse d'apprendre. Ses souvenirs remontent à ses quinze ans, ce jour là, certainement n'aurait-elle pas dû tenter de convaincre Aisleen de lui apprendre à manier la lance et l'épée. Aisleen a préféré lui faire dispenser des cours de chant et de Cistre, en hommage aux origines lointaines et orientales de Calim.

[Pour ceux qui ne savent pas ce qu'est un Cistre, cliquez sur la phrase]

Particularités :
Y-a-t-il vraiment besoin d'une particularité pour se démarquer ?

III – Histoire


Bonus récapitulatif :

Père : Alderic Karnesta
Mère : Thalys Answald
Grand-mère (*sent un regard acerbe fustiger le creux de sa nuque*) : Aisleen Karnesta
Oncle (ou presque) : Aëlingen de Arkantis



J'aime trainer ma réputation de catin, entendre ces vieilles harpies calomnier et souiller mon nom.
Il est aisé de faire l'amalgame entre la séduction et la coucherie la plus primaire, pourtant aucun de leurs fils ou petit fils n'auront su me mettre dans leur lit.

Vous le concevrez, un gueux reste un gueux. Et les odeurs corporelles, la crasse, sont d'autant plus repoussants alors, mégères, entendez, oui, j'ai eu et ai encore des amants. Ne vous en déplaise, dames, je peux au moins oublier l'ennui de ma vie dans les bras des plus beaux et des plus riches hommes d'Alsaria, ce qui ne semble aucunement être votre cas. Roulez-vous dans la poussière si vous le désirez, semez, récoltez, faites paître vos brebis galeuses, vilipendez-moi, crevez mes yeux dans les plus fous de vos rêves assassins.

Ils sont au moins des dizaines à vouloir passer une nuit avec moi, ce que vous ne savez cependant pas, c'est que je ne me laisse pas séduire, je suis le seul prédateur, appréciez-le ou non, ce ne sont pas mes prétendants qui me prennent. Mais vous vous en moquez éperdument, non ?


Il est tard, et Eileen se sent lasse. Cette journée aux écuries fut harassante. Elle entend au loin Aisleen qui s'entraine, les coups d'épée ou de lance ne sont qu'un déchirement imperceptible de l'air tout autour d'elle. Plus loin, elle sait son père affairé, détaillant avec ardeur les missives reçues au matin, maintenant étalées sur ce bureau en bois précieux.

Donnant aux derniers chevaux leur repas de la soirée, elle souffre de la lenteur du temps qui l'empêche de prendre son bain, là, maintenant.
Sans réfléchir profondément à son passé, elle se sait heureuse, elle se sent heureuse. L'absence de sa mère ne l'a pas empêché d'évoluer et de prendre plaisir à vivre et à exécuter jusqu'aux plus basses besognes de cette vie, crottin et rats morts sont son quotidien. Idyllique, ce cadre ne fait que mettre en valeur son jugement de l'existence. Tout n'est pas si beau pour d'autres, mais elle ne se plaint pas d'être née dans telle famille. Et à juste titre, elle clame haut et fort qu'elle l'apprécie.

C'est un simple secret qui, pourtant, met en péril sa curiosité maladive et lui donne du fil à retordre, alors que le reste de son existence est facile.
Qui peut bien être Thalys ? Eileen a beau réussir à l'appeler maman, dans ses quelques lettres, Aisleen ne reste qu'évasive et Alderic change vite de sujet lorsqu'il s'agit de savoir exactement de quoi est faite sa vie. Elle ne la hait pas plus qu'elle ne l'aime, cependant, la jeune femme s'avouera assez perplexe et piquée à vif en ce qui concerne son ascendance maternelle.
Il parait que c'est une femme importante. Si affairée et contrainte qu'elle ne saurait leur rendre visite... C'est exaspérant. Elle ne se souvient même plus de ses traits.

Entre des cours de Cistre avec l'un de ces riches commerçants venu de l'orient, bien loin de notre île, entre les bras de ceux que je veux bien séduire, les leçons de maintient, l'histoire, et toutes ces valeurs si peu superficielles, je ne peux que me sentir dans mon élément le plus pur.

Toutefois, Eileen, malgré son éducation précieuse ne souhaite pas devenir une femme de cours. Ils sont tous bien trop demeurés, là-bas, à tenter de finir dans les bras des rois ou des princesses, à parler jupons et frivolités. Eileen est un esprit libre et sauvage à l'image de ces faucons qu'elle apprit à dresser dès son plus jeune âge avec sa grand-mère. Toujours un peu ici, et un peu ailleurs, bien loin de cette terre qui l'a vue naître...


IV – Le joueur


Prénom/pseudo : Mystère et boule de Schmurps
Comment as-tu connu le forum ? La réponse D
Comment le trouves-tu ? Pas fini (et bim)
Des commentaires ? T'as d'beaux strings tu sais ?
Fréquence de passage sur le forum : Hinhin, je suis toujours là, MOUAHAHAHAHAHAHA 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aisleen Karnesta
Mercenaire



Mercenaire


Messages : 4
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Age :
Métier / rang social :
Armes ou accessoires:

MessageSujet: Re: Eileen Karnesta   Mer 31 Aoû - 14:03

Une fiche de ton cru comme je les aimes. Elle est bien, même si j'aurais aimé plus dans l'histoire XD.


VALIDEE



Le guerrier qui cultive son esprit polit ses armes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thalys Answald
Mercenaire



Mercenaire


Messages : 45
Date d'inscription : 16/08/2010

Feuille de personnage
Age : 46 (= 27 ans humains)
Métier / rang social : Dominante / Soigneur-Apothicaire
Armes ou accessoires:

MessageSujet: Re: Eileen Karnesta   Mer 31 Aoû - 14:06

Thalys dit que sa fifille est très secrète, elle ne parle pas beaucoup d'elle 8D <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Key Watson
Mercenaire



Mercenaire


Messages : 56
Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 25
Localisation : Lyon

Feuille de personnage
Age : 47ans (=22 ans humain)
Métier / rang social : Dominant des mercenaires
Armes ou accessoires:

MessageSujet: Re: Eileen Karnesta   Jeu 1 Sep - 12:29

Tien! Thalys connait bien sa fille maintenant? =P

Une fiche super comme toujours =) Les gamines nobles pullules en Alsaria O_O


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Eileen Karnesta   Aujourd'hui à 5:54

Revenir en haut Aller en bas
 

Eileen Karnesta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tosya Renaissance :: { Administration } :: { Tosya } :: Personnages :: Fiches Validées :: Alsariens-
Sauter vers:  


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit