Tosya Renaissance

Le monde Tosya, au cours de la troisième Ère, ving-cinq ans après la montée en puissance du Roi de Dinak, Dan Azyrith, le traitre d'Alsaria.
 

Partagez | 

Thalys Answald

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Thalys Answald
Mercenaire



Mercenaire


Messages : 45
Date d'inscription : 16/08/2010

Feuille de personnage
Age : 46 (= 27 ans humains)
Métier / rang social : Dominante / Soigneur-Apothicaire
Armes ou accessoires:

MessageSujet: Thalys Answald   Lun 23 Aoû - 15:50

Thalys Aswald

I - Identité

Nom : Answald
Prénom : Thalys
Sexe : Femme
Age : 46 ans, mais n'en fait que 26/27 en qualité de "quart-elfe"
Origine : Alsaria, village de Nehaïa.
Métier/rang social : Dominante des Mercenaires. A toujours conservé le métier de soigneur et apothicaire.

II - Le personnage


Physique :

Iris : Bruns rougeoyants
Peau : Légèrement halée, Dorée
chevelure : Bruns acajou
Taille : 1,58 m

Vous vous attendiez peut être que, 25 ans et une grossesse plus tard elle fasse bien son âge, que sa vie isolée l'aie rendue ridée, bouffie, ses dents noircies, vous avez tout faux. Ce que Thalys ne savait pas plus que son frère, c'était que leur mère était demi-elfe. Remarquez bien que leur père n'avait pas tenu bon de leur dire, pas plus qu'il n'avait trouvé ça important. Mais Thalys, elle, voyant la vie faire son œuvre sur ses proches, la mort des siens au fil des années, les enfants qu'elle chassait à coup de pied grandir pour enfin la dépasser, elle aurait trouvé ça important. Elle n'a pas l'air d'avoir plus de 26, peut être 27 ans. Son père a trépassé, Calim a succombé, son frère est père, elle est mère, et leurs enfants ont un âge qui méprend sur leurs liens, et chez ceux qui sont nés et ont été considéré pleinement "humains", c'est simplement trop difficile à accepter.

Ses soyeux cheveux bruns aux reflets plus acajou que jais, ont repoussé et tombent sur ses hanches, ses yeux sombres et rougeoyants toujours cerclés du même cerne noir. Thalys n’est pas très grande, elle est belle du charme qu’ont certaines roturières diraient certains. Ses traits ne sont pas finesse mais volupté et douceur, et de ses lèvres charnues une voix légèrement rauque mais tout aussi féminine se laisse dévoiler entre des dents ivoires et soignées.
De sa calme retraite sur les rivages d'Alsaria, non loin de l'île des Mercenaires, son esprit désormais plus sage et réfléchi, elle se pare de vêtements de couleur sombre, souvent du brun, du noir, et quelques touches de blanc, parfois.
Entre repaire et forêt, les deux lieux où elle se plait à errer, ceux qui la cherchent savent où la trouver.


Equipement : Thalys, porteuse de dagues jumelles, glacial assassin des tréfonds de la nuit, créature précise et meurtrière qui saisit enfin le sens de ses capacités, de sa rapidité... Au fil des années elle a amélioré ses techniques de guérison, et de destruction. Le corps n'a aucun secret pour elle, et en moins de temps qu'il ne faut pour la voir surgir dans votre dos, ses lames auraient déjà transpercé votre gorge fragile pour que vous mourriez en silence et que vous mourriez vite.
Elle se sert également de couteaux de lancer et d'une lance.

Dague (il faut savoir qu'elle en possède deux comme celles là) :



Lance


Après ses années d'entraînement avec Aisleen, son maître d'arme, elle en vint à pouvoir manier l'épée à deux main mais ses outils de prédilection restent ses dagues. Forgées dans le plus solide des métaux et sculptées dans le plus délicat des bois elles sont le fruit des souvenirs de son cher père.


Caractère : Thalys... Ah, Thalys. Cette Mercenaire à l’air insensible ne parlait jamais, se contentant d'observer et d'intervenir uniquement lorsqu’il le fallait. Cet aspect taciturne lui avait valu d’être espion-messager pour les précédents dominants...
Toujours aussi peu bavarde quoi que bien moins discrète qu’autrefois, elle n'en est pas moins plus joviale et souriante. Peut être son humour noir vous glacera le sang, il vous forcera tout de même à esquisser un rictus. Son maître, Calim, lui avait toujours appris à aider ceux dans le besoin. Sans pourtant considérer ceux-là comme importants ni empreints d'intérêt, elle a donc passé sa vie à appliquer ses préceptes, à son souvenir.
Cette femme est une énigme pour ceux qui s'intéressent un peu à elle. Tantôt douce, tantôt froide, tantôt feu, tantôt violence... Ses réactions sont imprévisibles et ce qui peut la faire sourire un jour peu la rendre irascible le lendemain.
Thalys a un fondement de psyché assez chaotique. Elle ne pense pas pareil, elle ne vit pas pareil.
Différente de ceux qui recherchent le "bonheur", ou ont simplement un but, celui de leur vie, elle n’en a aucun, elle n’a ni passion, ni engouement. Mais derrière cette créature qui semble vide de tant de sentiments se cache une éternelle enfant... Elle peut être cruelle comme ces petits qui se plaisent à arracher les pattes des araignées, les ailes des mouches, elle peut être triste comme ceux qui savent que la vie n'est qu'éphémère et qui ont perdu leurs parents... Elle est simplement très tourmentée, de tout ce qu'elle a vu, de tout ce qu'elle a fait, mais en tant que Dominante elle se tait et s'imagine des lendemains meilleurs, où elle aurait presque oublié la douleur...

Et pour résister à cette mélancolie, elle obéi simplement aux valeurs que ceux qui ont compté pour elle lui ont inculqué, sans se demander s'il s'agit de faire le bien ou le mal. Elle n'en a pas moins, et pour la chance des gens qui l'entourent, un fond qui n’est pas purement mauvais.


Qualités/Défauts : Commençons par les défauts. Thalys est quelqu'un qui n'a peu voire pas d'attaches. Il est très difficile de rentrer dans son cœur. Les seules personnes ayant compté pour elle étant son père, son frère, Calim... Elle tolère et fait mine d'apprécier les gens pour aussi vite les oublier. En soit, cette solitude est une grande faille, et tout à la fois une grande qualité qui lui a permi d'accomplir de hauts faits d'arme et de maîtrise.

Elle ne s'encombre pas d'éléments nuisibles, elle ne s'encombre pas de sentiments, elle ne faillit jamais à sa mission, elle va vite, elle ne se risque à rien. Cependant, avec les années, elle s'est tout de même adoucie bien qu'elle n'aie pas tout à fait changé. Et ceci, par ailleurs, l'effraie.

Pour redorer ce tableau foncièrement sombre, elle sait écouter. Très bien écouter, ou du moins, elle vous le fera croire. A ne pas parler quand vous vous confiez, vous penserez certainement avoir trouvé une oreille bienveillante et attentive. Oui, elle écoute. Après quitte à vous dire qu'elle compatit, je mentirais peut être. Et elle oubliera tellement votre secret qu'il n'en sera que bien gardé...
Pour ceux ou celles qui auraient par chance gagné son respect, ses conseils sont souvent de bon augure, bien qu'un peu froids et violent quand à la manière d'être dits.
Car elle fait mal, Thalys, et elle le fait bien.


Talents :
Thalys a comme grande qualité physique la vitesse et la précision. Par contre, bien que sa force aie été forgée avec les années d'entrainement d'Aisleen, elle n'en est pas moins encore une "femme", chose qui la poursuivra jusqu'à sa mort, à son plus grand dam. Excellant dans le maniement des dagues, de la lance et des armes de jet, au corps à corps brut et sans armes ou bien contre des armes trop lourdes, elle devrait se méfier pour ne pas être touchée, au risque de se mettre gravement en péril. Elle a quand même un bon crochet du droit, la petite, il faut dire qu’elle sait où viser.


Particularités : Son caractère pour le moins étrange et difficile à cerner.


III – Histoire



Au plus haut sommet du repaire, une silhouette sombre et fluette s'avance, quelques fleurs délicates à la main. Les fleurs de l’oubli, celles qui veulent dire « On vous oubliera... Mais pas tout de suite... Pas tant que nous, nous serons encore en vie. »
Tant d’années sont passées, tant d’années à voir la vie en monochrome et dans des teintes de gris. Brumeuse existence qui n’a de cesse de chercher ce pourquoi elle est là. Mais recommençons là où tout a commencé.

Avant la chute de Dan Azirith, tué par la précédente Dominante, Thalys était devenue l’élève d’Aisleen Karnesta. Puis, bien plus tard, n’a plus su résister aux avances incessantes de son fils, Alderic au charme pour le moins important. Beaucoup plus tard encore, entre entrainements et vie quotidienne de Mercenaire, naquit une fille qu’elle appela Eileen, qu'elle eut malgré les potions, malgré ce qu'elle fit pour ne pas avoir d'enfant. A peine quelques années après sa naissance et après la mort de son père Liam, puis de Calim, Thalys fut appelée au poste de Dominant.
Elle laissa donc son enfant à son père et à Aisleen, convaincue qu’elle ne pourrait en aucun cas l’élever correctement sans la mettre en danger.
Quelques années passèrent, entre l’enrichissement de ses connaissances de soin, de guérison, de techniques, de poisons...

Elle prit ses fonctions de Dominante, chargée entre les formalités, les conflits mineurs, internes ou civils, quelques attaques, réflexions sur diverses et autres stratégies en cas d'attaque, mais évolue néanmoins entre la forêt bordant le rivage d’Alsaria dans une maison abandonnée qu’elle retapa, peu à peu et qui lui servit de retraite, vivant quelques mois en ermite, puis revenant au repaire lorsque sa présence était nécessaire, et lorsque Key lui-même rentrait à Dénaros.


Mais un jour... dans cette forêt.

Une soirée sombre, éclairée par les lueurs vacillantes des chandelles, elle s’affairait et préparait quelques onguents. Le temps passait rapidement et elle se décida à respirer l’air frais de cette nuit d’automne.
Un bruit, une secousse dans les arbres, très légère, mais qui ne trompa pas les sens de la Mercenaire. Thalys rentra immédiatement et prit lance, dagues et couteaux.
Discrètement, elle sortit...

A pas de loup, elle se glissa dans l’ombre des arbres et buissons, puis observa, écouta, silencieuse telle un félin en chasse, la proie qui rôdait dans son domaine. Ce qui était ici la vit ou l’avait déjà vue, ainsi, elle continua à feindre le mauvais chasseur, attentive au moindre craquement, à la moindre respiration. Le bruit des insectes troubla son ouïe, elle ne parvint plus à entendre...
Quelques minutes, un second craquement, une ombre silencieuse et rapide passa au dessus de sa tête. Une simple silhouette dont les traits n'étaient pas reconnaissables atterri légèrement devant elle. La Dominante se mit en garde, lance vers l’avant.

« Qui es-tu ? » Lui dit-elle d’un ton froid.

La silhouette ne répondit pas. Trop petite et fine pour être celle d’un homme. Une femme ? Un enfant ? Mais alors qu’elle tentait de distinguer ses contours dans la pénombre, la chose se mit à lui tourner doucement autour, pas à pas.

Armée...
Son déplacement trahit les longues aiguilles que la lune avait fait très subrepticement scintiller.

« Répond !!!! » Autoritaire, elle chercha à provoquer l’intrus. Et la réponse s’en fit ressentir, en moins de temps qu’il n’en fallut pour le dire, elle esquiva le jet d’une de ces armes étranges savamment lancée. Lentement, elles tournaient l'une l'autre, dans une danse guerrière, se cherchant, se provoquant. Les deux prédateurs nocturnes se guettaient, s’épiaient. Thalys avança lentement, pivota, couru brutalement vers son agresseur avant de lui envoyer un coup du bois de sa lance dans les côtes. L’autre rétorqua, en profita pour envoyer une autre de ses piqûres. La Mercenaire évita de justesse le coup fatal qui visait sa rate en tournant légèrement et l’arme pénétra son flanc. Déstabilisée par la douleur elle pencha et se prit un coup dans la mâchoire. Ses contours se firent plus distincts, il s'agissait d'une femme.

Arrachant sans vergogne l’arme bien plantée, elle grogna de façon sauvage et se fit colère. Une ire grandissante, violente, destructrice. Elle était près et lui faucha les jambes. Malheureusement, la femme se réceptionna, accroupie, en sautant d’un bond pour reculer, comme l'aurait fait un animal sauvage.
Et la Mercenaire sortit l’un de ses couteaux de lancer.

Un gémissement. Elle toucha sa cuisse, à cet instant fatidique, ses déplacements seraient plus difficiles. Courant en sa direction, une seconde aiguille vint se figer dans son épaule, la douleur était moindre, et par le jet cette arme légère avait moins pénétré sa chair.
Thalys ne prit pas peine de l'y déloger. Sans cérémonie, elle donna un coup du manche de sa lance dans le cou de cette hérétique avant de lui asséner un puissant coup de poing dans la tempe.
La furie s’écroula.
La Dominante retira l’aiguille en grinçant des dents, un rictus mauvais étalé sur le visage, puis ramassa le couteau que sa victime avait arraché de sa cuisse. Elle la transporta en la trainant à moitié, mais la distance à parcourir était courte. Puis elle fut frappée.

...

Assise à côté d’elle, la tête dans les mains, elle se demandait si Mélora, qu’elle avait reconnu à la lumière, se réveillerait... Les longues minutes qui suivirent l’état de choc à la vision sauvage et violente qu’elle venait, tout comme d'avoir mis au tapis une personne qu'elle connaissait, suffirent à la déstabiliser. Se hâtant, elle lui avait préparé un cataplasme et de solides bandages pour sa blessure fraîchement recousue...
Qu’était-elle devenue, cette femme soignée et cultivée ?.. Une bête. Que lui était-il arrivé ?

Les semaines passaient. Mélora était méconnaissable. Parler avec elle n'était utile que si l'on blessait son cœur. Et Thalys maltraitait son esprit perdu, encore, et encore, jusqu’à ce qu’elle craque et se remette à penser en être humain qu’elle était. Les pauvres paroles déboussolées et tourmentées de cette enfant désabusée n’offrait qu’opportunité pour lui remettre les idées d’aplomb à la manière forte.
Et plus Thalys y allait fort, moins Mélora perdait pied, tout paradoxalement. Bien que les paroles fussent amères, il ne lui avait jamais été donné de voir quelqu’un qu’elle aie connu devenu « fou ».

Lorsque Mélora repartit, Thalys reprit sa vie à moitié surchargée, à moitié en ermite, fuyant les contacts humains comme elle le faisait si bien. Le temps suivait son cours. Elle n’alla voir que peu Aisleen, Alderic et Eileen, mais profita de passer son temps à enrichir ses connaissances, sa force, et son autorité sur les Mercenaires.

Redoutable combattante et stratège, elle attend toujours avec crainte l’heure d’un éventuel retour de la guerre, lançant savamment ses messagers et espions dans les trois royaumes afin d’épier d’anormaux mouvements.

ANCIENNE FICHE TOSYA - Prologue


Spoiler:
 



IV – Le joueur
(C'est moi !!!! \o/)

Prénom/pseudo : May
Comment as-tu connu le forum ? Par l'ancien Very Happy
Comment le trouves-tu ? Bah il manque peut être un header sympa... C'est un peu vide, mais t'façon il est pas trop fini j'crois =O
Des commentaires ? Obi wan kenobi !
Fréquence de passage sur le forum : Ben ça dépend des fois. Souvent par moment, ou très peu, tout dépend...






Dernière édition par Thalys Answald le Ven 7 Jan - 10:44, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thalys Answald
Mercenaire



Mercenaire


Messages : 45
Date d'inscription : 16/08/2010

Feuille de personnage
Age : 46 (= 27 ans humains)
Métier / rang social : Dominante / Soigneur-Apothicaire
Armes ou accessoires:

MessageSujet: Re: Thalys Answald   Lun 30 Aoû - 14:04

Bon j'ai fini. M'obligez pas à m'auto valider ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélora D'Aihir
Dinakienne



Dinakienne


Messages : 27
Date d'inscription : 21/07/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Age : 45 ans
Métier / rang social :
Armes ou accessoires:

MessageSujet: Re: Thalys Answald   Lun 30 Aoû - 14:23

Ouai d'auto validé. Attend un peu cocotte pour ta validation officiel. Elle se fera lorsqu'il ouvrira tongue


Réduire la vie à...
des formules indécises
c'est bien impossible, elle
tu vois, se nuance à l'infini




C'est comme une lettre
Qui c'était écrite à l'envers...
Coule dans ma tête
un monde fou qui veut naître
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thalys Answald
Mercenaire



Mercenaire


Messages : 45
Date d'inscription : 16/08/2010

Feuille de personnage
Age : 46 (= 27 ans humains)
Métier / rang social : Dominante / Soigneur-Apothicaire
Armes ou accessoires:

MessageSujet: Re: Thalys Answald   Lun 30 Aoû - 14:35

C'est long votre bin's ! è_é Je veux jouer moi !!!

*Cours derrière Mélo pour lui mordre les mollets*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alycia
Maitre du jeu



Maitre du jeu


Messages : 64
Date d'inscription : 08/07/2010


MessageSujet: Re: Thalys Answald   Jeu 6 Jan - 10:51

Allez May, je te fais l'honneur d'être la première validée =) Ta fiche est cool, rien à redire. Juste si tu pouvais penser peut être à nous mettre quelque part même un petit paragraphe sur ses origines, soit dans l'histoire soit dans le journal de bord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tosya-renaissance.superforum.fr
Thalys Answald
Mercenaire



Mercenaire


Messages : 45
Date d'inscription : 16/08/2010

Feuille de personnage
Age : 46 (= 27 ans humains)
Métier / rang social : Dominante / Soigneur-Apothicaire
Armes ou accessoires:

MessageSujet: Re: Thalys Answald   Jeu 6 Jan - 11:32

Ouais ben en cas je copierai mon ancienne fiche dans le journal de bord <3
*Flemme quand tu nous tiens*

Merci 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Thalys Answald   Aujourd'hui à 0:06

Revenir en haut Aller en bas
 

Thalys Answald

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tosya Renaissance :: { Administration } :: { Tosya } :: Personnages :: Fiches Validées :: Mercenaires-
Sauter vers:  


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit