Tosya Renaissance

Le monde Tosya, au cours de la troisième Ère, ving-cinq ans après la montée en puissance du Roi de Dinak, Dan Azyrith, le traitre d'Alsaria.
 

Partagez | 

Commerce et ressources

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alycia
Maitre du jeu



Maitre du jeu


Messages : 64
Date d'inscription : 08/07/2010


MessageSujet: Commerce et ressources    Sam 11 Déc - 16:48

Commerce international


La route la plus sûre et entretenue est assurément celle qui relie Shyamal et Dénaros, les capitales Ellandyenne et Alsarienne. Large et pavée tout du long, elle est aussi l’une des mieux entretenues. Elle fut construite il y a plusieurs siècles par les royaumes anciens qu’elle traversait jadis. Aujourd’hui, elle est la plus fréquentée par les caravanes itinérantes, et les bourgades ou cités qu’elle traverse se voient dotées d’un grand avantage.

Le commerce Ellando-Dinakien s’est vu en revanche fortement ralentir au cours des dernières années, temps de la formation du glacier Yarkollien, empêchant durant toute une demi-année d’utiliser la grande route dont la construction fut entreprise par Dan Azyrith et terminée par Valerian Arzen, son successeur d’un temps. C’est pourquoi des déviations furent mises en place, plus à l’est des montagnes, et les marchandises se voient acheminées par la voie des eaux jusqu’à Criméa. Chemin plus long mais plus sûr.

Enfin, les échanges entre Dinak et Alsaria, bien que grandement améliorés depuis la disparition du roi félon Dan Azyrith, restent légèrement chaotiques. Il existe deux routes commerciales principales, une qui traverse la moitié de chacun des royaumes, l’autre qui emprunte les bords du lac Balassy. La première route traverse de nombreux fiefs, puis le fleuve, enfin le bois de Moniek. L’état de la voie varie selon le territoire qu’elle traverse. Quand à la seconde, les marchandises sont acheminées le long du lac, puis du fleuve conduisant à Criméa.



Flux et commerce nationaux


Ellandy

Les voies commerciales en Ellandy sont nombreuses, et convergent toutes vers Shyamal, située au cœur du royaume. Ainsi sont desservis la baie d’Anary, le comté est, la Yarkollie, et toutes les terres de l’ouest jusqu’aux abords de la forêt d’Alguiel.

Pour ce qui est des migrations de la population, le déclin économique du royaume pousse les populations à migrer vers la capitale, principalement les peuples du nord ouest et des montagnes, où il y a peu de travail et de cultures, que le froid a rendues quasi impossibles.

Alsaria

Dénaros a toujours rayonné et continue toujours de l’être. Les marchandises circulent aussi facilement qu’une couturière reprise une chausse. Presque rien ne manque en Alsaria, et toutes les voies sont bien entretenues par les seigneurs et grands pontes du royaume. Ses routes sont des plus sûres du tosya.

On constate peu d’effet migratoire en Alsaria, si ce n’est peut être quelques familles à traverser le Nimrod, au nord et les rares à avoir toujours vécu près d’Alguiel. Dans l’espoir d’avoir une vie un peu meilleure qu’en Ellandy, qui perd de la vitesse.

Dinak

Le vin se bonifie avec l’âge. Dinak également. Les routes s’améliorent, la communication se perfectionne dans ce nouveau royaume. Cependant, le commerce est majoritairement dirigé vers les terres ouest du royaume, plus fertiles, productives et habitées, et se fait avec Criméa. Ainsi les autres régions s’en trouvent un peu moins bien alimentées.

On constate également beaucoup de mouvance dans le peuple dinakien qui tend à bouger vers le nord du pays, à savoir les abords du lac Balassy, du fleuve frontière ou encore de la capitale. C’est un peuple qui a appris à bouger selon ses demandes et espérances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tosya-renaissance.superforum.fr
Alycia
Maitre du jeu



Maitre du jeu


Messages : 64
Date d'inscription : 08/07/2010


MessageSujet: Re: Commerce et ressources    Sam 11 Déc - 16:51

Ressources

Ellandy
L’atout principal du royaume d’Ellandy est son sol relativement plat, riche et fertile. Nombreux y sont les rivières et cours d’eaux qui serpentent entre les vergers et plantations, concentrés en majorité au cœur du pays, et aux rives du lac Balassy. Une fois la rivière Euphrèse traversée, à l’ouest du royaume, on trouve une terre qui tend plus à la culture d’épices et où est exploité le minerai de cuivre. En revanche, à l’est d’Ellandy, lorsque l’on se rapproche des grandes montagnes, on retrouve de petites exploitations de fer et quelques scieries, parmi de grandes carrières d’argile, vendu ensuite aux potiers de la région, les meilleurs. Enfin, lorsque l’on remonte vers la baie d’Anary, les troupeaux se font de plus en plus nombreux, et on pénètre dans la région des maîtres tisserands. Les plus belles étoffes sont faites dans cette région, et un peu plus au sud, et la viande y est excellente.


Alsaria
Jadis, lorsqu’Alsaria comptait le royaume de Dinak parmi ses terres, le royaume ne manquait de presque rien. Aujourd’hui, sa grande force économique réside dans son excellence dans le travail du bois. Scieries, menuiseries, ébénisteries… On les retrouve dans le bois de Moniek ou encore à l’orée de la forêt d’Alguiel, mais aussi dans les petits bois plus au sud est. Alsaria est également un grand producteur de vin, de fruits secs et de céréales sur ses collines colorées et baignées d’un soleil bénéfique durant une grande partie de l’année. Nombreux sont les oliviers dans la région des falaises, et de fait excellents sont les pressoirs à olives et fabricants de tapenade et autres mets à base d’olive. Pour terminer, on dénombre de nombreuses carrières de grès et calcaire à l’ouest du royaume, ayant fourni les pierres de la muraille de Dénaros. Dénaros où l’on trouve d’excellents orfèvres.


Dinak
Les dernières années Dinakiennes furent plus que bénéfiques pour tous ses habitants. Car mieux exploitées, les richesses de cette terre d’apparence hostile se révèlent être une véritable mine d’or. On ne compte désormais plus les mines de pierres précieuses, de fer et de cuivre, ainsi que les carrières de grès et d’argile au pied du Yarkol, sur toute la côte est ainsi que dans le sud du royaume. Le centre regorge de gibier de chasse et de troupeaux conséquents. Le poisson est même pêché en bord du lac et de mer. On retrouve également disséminées des plantations de pommes de terre et autres légumes. Beaucoup de fruits secs comme les noix et noisettes. Dinak est passé maître dans la distillation du sureau, dont les Dinakiens font un vin doux et délicat, ainsi que dans la forge d’armes qu’ils vendent aux quatre coins du continent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tosya-renaissance.superforum.fr
 

Commerce et ressources

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tosya Renaissance :: { Administration } :: { Tosya } :: Contexte-
Sauter vers:  


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Mediéval fantastique