Tosya Renaissance

Le monde Tosya, au cours de la troisième Ère, ving-cinq ans après la montée en puissance du Roi de Dinak, Dan Azyrith, le traitre d'Alsaria.
 

Partagez | 

Description : Criméa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alycia
Maitre du jeu



Maitre du jeu


Messages : 64
Date d'inscription : 08/07/2010


MessageSujet: Description : Criméa   Lun 13 Déc - 21:08

Criméa


En plein essor, Criméa ne fut autrefois qu’une simple cité fortifiée, bénéficiant de la protection de son seigneur. Puis elle tomba à l’abandon, et devint un repère de bandits, une ville où la pègre régnait en maître, et dont l’intérêt était ridicule. Puis on assista à l’avènement de Dan Azyrith, qui en fit sa capitale. Ville maudite, le règne de Dan n’aura pas été celui qui aura fait renaître Criméa de ses cendres. Il fallut attendre l’arrivée de Valerian Arzen, bras droit de feu le premier roi de Dinak, qui participa à son embellissement.

Et Criméa n’a pas finit d’embellir. Construite sur le même principe que Dénaros, et comme plusieurs autres cités anciennes d’Alsaria, c’est le château qui y est au cœur, dominant tout le reste de la ville. Et les arrondissements ont poussé au fil de l’arrivée de ces renégats qui n’avaient nulle part où aller. Les maisons décrépies et croulantes ne furent réparées que sommairement, conférant à la cité un aspect pitoyable. Mais le poids des années a changé du tout au tout l’attrait de la ville. Les murs et maisons gris, sales et défraîchis furent réparés avec plus de soin, cela au prix d’écus sonnants et trébuchants, bien évidemment. Criméa retrouve une seconde jeunesse. L’air glauque que l’on pouvait ressentir a presque disparut, repoussé dans les sombres quartiers ouest, peuplés de la chiourme et des crève-la-faim de Dinak.

Mais actuellement, il est devenu bien moins dangereux de se promener seul, surtout lorsque l’on est du sexe féminin, dans les grandes rues. Les agressions sont devenues moins courantes, bien que subsistent toujours çà et là quelque bordel ou maison mal famée en quête de sang neuf pour leurs sombres activités. Cependant, si eux sont à peu près tranquilles, car payant leurs impôts, les voleurs à la tire et brigands qui tombent sous le joug de l’armée, seront sévèrement sanctionnés. La discipline en Criméa est stricte, quasi militaire, et toute faute se voit punie. Ce sont des choses dont on connait l’existence, mais dont on évite de parler.

Aujourd’hui, Criméa est devenue une ville plus ouverte, et recelant moins de mystère qu’auparavant. Profitant aussi d’un essor économique sans précédent, elle profite de la montée en puissance du royaume, et de la toute récente alliance avec Alsaria. Le seul endroit que les Criméïens surveillent de près, c’est la cité d’Angeven, carrefour commercial de Tosya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tosya-renaissance.superforum.fr
 

Description : Criméa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tosya Renaissance :: { Royaume de Dinak } :: Les hautes terres :: Criméa-
Sauter vers:  


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit